Uganda: L’Ouganda et le Kenya vont bénéficier d’une aide de € 34 millions pour venir en aide aux réfugiés et nouveaux arrivants sur leur territoire

Source: European Commission's Directorate-General for European Civil Protection and Humanitarian Aid Operations
Country: Democratic Republic of the Congo, Kenya, Somalia, South Sudan, Uganda

La Commission a annoncé aujourd’hui une aide de € 34 millions pour venir en aide aux personnes déplacées en Ouganda et au Kenya.

« Le Kenya et l’Ouganda figurent parmi les premiers pays d’accueil de réfugiés en Afrique, comptant des millions de réfugiés dans le besoin. L’UE se montre solidaire et s’engage à soutenir les réfugiés les plus vulnérables. Notre nouvelle aide permettra de porter secours aux personnes déplacées déjà présentes en Ouganda et au Kenya, ainsi qu’aux nouveaux arrivants », a déclaré Christos Stylianides, commissaire européen à l’aide humanitaire et la gestion des crises.

Comptant près d’1,5 million de réfugiés – principalement originaires du Soudan du Sud et de République démocratique du Congo – l’Ouganda est le premier pays d’accueil de réfugiés de toute l’Afrique. De l’aide annoncée aujourd’hui, € 24 millions iront à l’Ouganda pour répondre en priorité aux situations d’urgence et aux nouvelles arrivées de déplacés, et plus particulièrement à l’afflux de réfugiés sud-soudanais et congolais. L’aide de l’UE va permettre d’organiser d’urgence des soins de santé, une aide alimentaire, un accès à l’eau et l’assainissement, une protection, et une éducation en contexte d’urgence, au moyen de programmes d’apprentissage accéléré pour les enfants dont l’éducation a été interrompue par le conflit et les déplacements.

Les réfugiés en Ouganda ont le droit de circuler librement et de travailler. Ils ont aussi droit à un terrain pour construire un logement et cultiver des vivres. Cependant, la politique progressive de l’Ouganda vis-à-vis des réfugiés est de plus en plus sous pression en raison de l’ampleur de la crise et les services publics sont dépassés tandis que les terres disponibles sont de plus en plus rares. Rien qu’en 2017, la Commission européenne a contribué € 65 millions d’aide humanitaire aux efforts de réponse aux besoins fondamentaux des réfugiés. € 20 millions supplémentaires ont été débloqués du Fonds fiduciaire d’urgence de l’UE en contribution aux efforts d’autonomisation des réfugiés.

Les € 10 millions d’aide restants iront au Kenya, en soutien aux réfugiés vivant dans les camps de Dadaab et Kakuma. Ces fonds serviront notamment à fournir une protection aux catégories de population les plus vulnérables, et à donner aux réfugiés un accès à une éducation primaire de qualité. L’aide de l’UE viendra aussi soutenir des programmes visant à atténuer les effets de la sécheresse durable dans certaines régions du pays. L’aide allouée au Kenya vient s’ajouter au € 1,5 million de fonds annoncé en mai pour venir en aide aux victimes des inondations qui ont ravagé le pays.

Le Kenya accueille toujours plus de 450 000 réfugiés, originaires pour la plupart de Somalie et du Soudan du Sud. En outre, les chocs climatiques récurrents et durables y ont provoqué des crises alimentaires et nutritionnelles. Bien que le nombre de personnes souffrant d’insécurité alimentaire ait baissé (de 3,4 millions en 2017 à 2,5 millions en 2018), la situation demeure désastreuse dans les comtés arides et semi-arides. Depuis 2012, l’UE a fourni plus de € 130 millions d’aide humanitaire au Kenya.

Publication date 21/06/2018