Press "Enter" to skip to content

Nigeria: Les conflits non résolus en Afrique, un facteur clé de l’insécurité alimentaire

Source: Africa Center for Strategic Studies
Country: Burkina Faso, Burundi, Cameroon, Central African Republic, Chad, Democratic Republic of the Congo, Ethiopia, Kenya, Lesotho, Libya, Malawi, Mali, Mauritania, Mozambique, Niger, Nigeria, Somalia, South Sudan, Sudan, Zimbabwe

Par le Centre d’études stratégiques de l’Afrique

19 octobre 2018

Les conflits sont un facteur central de la géographie de l’insécurité alimentaire en Afrique. Plus un conflit se poursuit, plus l'acuité de cette insécurité s'aggrave.

Les conflits en Afrique continuent d’apporter une contribution majeure aux problèmes de sécurité alimentaire du continent. Les violences continues perturbent l’agriculture, les moyens de subsistance et le fonctionnement des marchés, affaiblissant la résilience des ménages face à la sécheresse et à d’autres pressions. Les conflits limitent également les mouvements, empêchant certaines communautés d’accéder à l’aide humanitaire. Une évaluation des zones d’insécurité alimentaire aiguë en Afrique révèle ces conclusions:

  • Les trois quarts des Africains sont en situation d’insécurité alimentaire aiguë, en état de crise ou d’urgence – plus de 107 millions sur un total de 143 millions – vivent dans des pays touchés par un conflit.

  • 11 des 12 pays africains en conflit sont en situation d’insécurité alimentaire aiguë.

  • Les niveaux d’urgence de l’insécurité alimentaire dans de grandes parties du Soudan du Sud et du nord-est du Nigéria sont presque entièrement dus aux perturbations causées par le conflit.

  • Plus de la moitié de la population de 4 pays africains (Soudan du Sud, Cameroun, Burundi et République centrafricaine) connaît une insécurité alimentaire aiguë. Tous sont en conflit. Au Soudan du Sud, près de 80% de la population est en situation d’insécurité alimentaire extrême.

  • Plus de 15 millions de citoyens de 3 pays africains (Nigeria, Soudan et Cameroun) sont confrontés à une insécurité alimentaire aiguë. Chacun de ces pays connaît des conflits.

  • Les conflits africains non résolus tendent à amplifier les crises de sécurité alimentaire au fil du temps. Les conflits dans les 4 pays connaissant des niveaux de sécurité alimentaire préoccupante se poursuivent depuis 5 ans et demi en moyenne. En revanche, les conflits dans les 7 pays confrontés à une crise ou à une situation d’urgence en matière de sécurité alimentaire persistent depuis 14,7 années en moyenne.

  • 31 travailleurs humanitaires ont été tués en Afrique, dont 11 dans le seul Soudan du Sud, entre janvier et juin 2018. 54 ont été enlevés et 40 ont été arrêtés.

READ  South Sudan Patriotic Movement leader SSPM Costello Garang Ring

[source: https://reliefweb.int/report/nigeria/les-conflits-non-r-solus-en-afrique-un-facteur-cl-de-l-ins-curit-alimentaire]

Mission News Theme by Compete Themes.