Press "Enter" to skip to content

Uganda: Le HCR exprime sa reconnaissance et appelle à une solidarité accrue pour l’aide aux réfugiés en Ouganda

Source: UN High Commissioner for Refugees
Country: Burundi, Democratic Republic of the Congo, Rwanda, Somalia, South Sudan, Uganda

Au terme d’un voyage de cinq jours en Ouganda, la Haut Commissaire adjointe du HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, Kelly T. Clements a exprimé sa reconnaissance à l’Ouganda pour sa politique de portes ouvertes au bénéfice des réfugiés et a appelé à davantage de solidarité mondiale en faveur du peuple ougandais qui accueille actuellement plus de 1,2 million de réfugiés.

« J’ai été extrêmement impressionnée par la façon dont les politiques ougandaises pour l’inclusion ont amélioré la vie des réfugiés et de leurs communautés d’accueil », a déclaré Kelly T. Clements au sujet de sa visite. « L’Ouganda concrétise le Pacte mondial en action, mais le pays ne peut le faire à lui seul. Davantage de soutien global est nécessaire, en particulier dans les domaines de l’éducation, des opportunités économiques et de l’environnement. »

Elle s’est rendue dans des camps de réfugiés dans les districts d’Adjumani, Moyo et Yumbe et a rencontré des groupes de réfugiés, des représentants des autorités locales, des hauts fonctionnaires et des ministres, dont Joyce Moriku Kaducu, Ministre d’État de la Santé. Lors d’une rencontre avec la Première dame de l’Ouganda et la Ministre de l’Education et des sports, Janet K. Museveni, Kelly T. Clements s’est félicitée du Plan national d’appui pour l’éducation, qui intègre les réfugiés dans la planification nationale et locale au sein des zones d’accueil.

Pour 2019 et au-delà, l’éducation est une priorité majeure du plan d’aide aux réfugiés en Ouganda. Dans les zones d’accueil, plus de la moitié des enfants réfugiés et plus d’un tiers des enfants ougandais ne sont pas scolarisés.

READ:  Uganda: Half a Million Refugee and Host-Community Children Will Benefit from Uganda's Education Response for Refugees

Dans le camp de réfugiés de Palorinya, dans le district de Moyo, Kelly T. Clements a rencontré des enseignants, des élèves et leurs parents. Elle a relevé les nombreux défis auxquels ils sont confrontés. Elle a été émue par l’histoire d’une réfugiée de 22 ans qui s’est suicidée après avoir appris qu’elle ne pourrait pas payer les frais de scolarité pour terminer sa dernière année d’études secondaires.

« Nous voulons tous éviter de perdre une génération de jeunes qui perdent espoir pour leur avenir », a déclaré la Haut Commissaire adjointe. « C’est dans des endroits comme Palorinya qu’il faut faire preuve d’une solidarité mondiale accrue avec les pays et les personnes accueillant des réfugiés. »

Pour soutenir la priorité accordée à l’éducation, Kelly T. Clements a annoncé que le HCR réaffecterait 100 000 dollars pour permettre aux jeunes élèves de poursuivre leurs études secondaires dans le camp de réfugiés de Palorinya.

Les fonds permettront de couvrir les frais de scolarité de plus de 500 réfugiés et jeunes Ougandais qui n’en ont pas les moyens. Cette nouvelle aide permettra également d’améliorer les conditions dans les écoles secondaires et de distribuer des fournitures scolaires, qui peuvent avoir un impact sur la fréquentation scolaire, comme les serviettes hygiéniques pour les jeunes filles.

Dans le district d’Adjumani, Kelly T. Clements s’est rendue dans un marché où des femmes entrepreneurs tiennent des commerces. La Haut Commissaire adjointe a échangé avec des représentants de réfugiés et de la communauté d’accueil. Les questions d’éducation, de santé et d’environnement ont été les principales préoccupations soulevées au cours de ses rencontres avec des réfugiés et des représentants des autorités du district.

READ:  Ethiopia's Abiy welcomes al-Bashir efforts for peace in South Sudan

La visite de la Haut Commissaire adjointe met en lumière les priorités et les besoins du HCR pour venir en aide, en Ouganda, à 1,2 million de réfugiés originaires du Soudan du Sud, de la République démocratique du Congo, du Burundi, de la Somalie et du Rwanda qui vivent dans 30 camps et à Kampala.

Contact médias :

Mission News Theme by Compete Themes.