World: L’envolee des prix de la nourriture dans le monde, et particulièrement dans les zones de conflits, devrait provoquer une vague d’indignation

Source: World Food Programme
Country: Nigeria, South Sudan, World, Yemen

ROME –Une récente étude du Programme Alimentaire Mondial (WFP), dévoilée le jour de la journée mondiale de l’alimentation, démontre que la nourriture est moins accessible que jamais dans les pays touchés par des crises et des conflits. Dans des dizaines d’autres pays, le rêve d’un repas nutritif reste inaccessible pour des millions de personnes en raison d’un prix constant bien trop élevé.

Dans sa deuxième édition de Bouchées simpes – le vrai prix d’une assiette de nourriture à travers le monde,WFP étudie 52 pays en développement. L’objectif est de donner aux consommateurs des pays développés une idée de ce que représente la part d’un repas de base sur un budget moyen, comparé à celui des habitants des pays les plus pauvres.

L'indice suppose un hypothétique revenu moyen par habitant identique dans le monde entier. Puis, il calcule le pourcentage que les gens doivent dépenser pour un repas de 600 kcal cuisiné chez eux.Il établit ensuite un prix théorique par rapport à ce revenu standardisé. Les chiffres du PIB quotidien par habitant ont été utilisés – ou, s’ils ne sont ni disponibles ni fiables, des chiffres de revenus personnels basés sur des données de versements et d’autres sources.

À titre de référence, WFP a pris le coût d’un repas à New York (États-Unis). Un résident new-yorkais dépenserait 1,20 dollar US pour cuire une simple soupe ou un ragoût (par exemple des haricots ou des lentilles, une poignée de riz ou de céréales avec l’eau et l’huile). En revanche, un citoyen du Sud-Soudan devrait débourser plus de deux jours de revenu – l’équivalent new-yorkais de 348,36 USD – pour un repas similaire ; un résident du nord-est du Nigeria, 222,05 USD ; et un ressortissant yéménite, 62,37 USD.

READ  Opposition leader urges S. Sudan rivals to emulate Kenya

Dans ces pays ou régions la famine est une menace imminente. Dans les trois cas, la hausse des coûts des produits alimentaires suit de près la trajectoire des conflits. Pour de nombreuses personnes, la survie ne serait pas possible sans l'assistance du WFP et d'autres partenaires.

«Une alimentation abordable et des sociétés pacifiques vont de pair», a déclaré David Beasley, Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial. «Mais des millions de nos frères et sœurs ne bénéficient ni de l'un ni de l'autre. Le conflit quasi constant rend presque impossible la préparation du repas le plus simple. "

Dans de nombreux pays, l’accès à la nourriture mesuré de cette manière s'est en réalité améliorée depuis 2017. Cela pourrait être dû à la forte croissance économique, à une plus grande stabilité, une meilleure saison des pluies, ou comme dans le cas de l’Afrique australe, une assistance humanitaire permettant d’atténuer les effets d’une grave sécheresse.

Malgré tout, les coûts alimentaires restent souvent extrêmement disproportionnés par rapport au revenu. C’est le cas dans une grande partie de l’Afrique, ainsi que dans certaines régions d’Asie et, dans une moindre mesure, d’Amérique latine.

Parmi les pays étudiés, le Pérou arrive en tête de liste avec l’assiette de nourriture la plus abordable hors des pays riches, avec seulement 1,6% du revenu par habitant contre 0,6% à New York – l'équivalent de 3,44 USD. Le Laos et la Jordanie sont tout près derrière.

"Certains des chiffres de l'indice de cette année illustrent le coût réel du cercle vicieux entre conflit et faim", a conclu Beasley. « Cela devrait choquer et scandaliser le monde entier. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour réduire les conflits et reconstruire les économies, afin que les marchés puissent se développer et que les communautés puissent prospérer. »

READ  Progress observed at end of second month of R-ARCSS implementation

Les chiffres complets et l'analyse par pays pour les 52 pays étudiés sont disponibles à l'adresse suivante : Bouchées simples

# # #

Le World Food Programme – sauver des vies dans des situations d’urgence et changer les vies de millions de personnes grâce au développement durable. Le WFP travaille dans plus de 80 pays à travers le monde afin de nourrir les populations touchées par les conflits et les catastrophes et jeter les bases d'un avenir meilleur.

Suivez- nous sur Twitter @wfp_media@WFP_FR

Tiphaine Walton, WFP/Paris, Mob +33 674 15 92 09
Arif Husain, WFP/Rome, Mob +39 347 0503350
Elizabeth Bryant, WFP/Rome, Tel. +39 06 6513 6590, Mob. (France) +33 6 32 43 32 73
Challiss McDonough, WFP/Washington, Tel. +1-202-653-1149, Mob. +1-202-774-4026
Steve Taravella, WFP/New York, Tel. +1-646-556-6909, Mob. +1-202-770-5993
Herve Verhoosel, WFP/Geneva, Tel. +41-79-84-28-057

[source: https://reliefweb.int/report/world/l-envolee-des-prix-de-la-nourriture-dans-le-monde-et-particuli-rement-dans-les-zones-de]